Le blog

News et regard des experts de n&c sur le pricing revenue management

14December

Le Revenue Integrity au secours de la SNCF

Lire l’article “Voyages professionnels : la SNCF fait la chasse aux réductions Familles Nombreuses” :

Dans un message adressé aux agences de voyages, la SNCF rappelle que “le bénéfice de la réduction Familles Nombreuses est destiné aux porteurs de la carte et non un tiers en particulier l’employeur du voyageur”.

La SNCF précise : “le tarif Familles Nombreuses, encadré par le code de l’action sociale et des familles (article L. 112-1), a été créé par la loi du 29 octobre 1921 (Article 8). Le principe énoncé par le législateur est d’octroyer une réduction sur le prix du transport ferroviaire afin d’alléger la charge financière pour les familles de plus de trois enfants”.

A partir du 1er janvier 2017, des mesures permettant de limiter l’usage des tarifs Familles Nombreuses aux seuls voyages à motif personnel ou de loisir seront mises en place par le transporteur.

LE TARIF FAMILLES NOMBREUSES

C’est un tarif que tout le monde connaît. Afin d’alléger la charge financière pour les familles de plus de trois enfants, une réduction est octroyée pour les familles nombreuses. Cette disposition ne doit s’appliquer que pour des séjours à motifs personnels même si la règle inscrite à l’Article 8 (voir encadré du haut), n’est pas très explicite sur ce sujet. On le comprend bien dans l’esprit, mais ce n’est pas réellement précisé.

Il s’agit donc de clarifier les conditions d’application de ce tarif. Et de mettre en place des mesures pour s’assurer que ces conditions soient bien respectées.

LE REVENUE INTEGRITY AU SECOURS DE LA SNCF

Les cas de détournement de conditions tarifaires sont assez répandus dans les transports et dans le tourisme. Nous avons déjà traité dans un article précédent (cf « Le Revenue Integrity, l’arme ultime du RM », du 29 janvier 2016) le cas de croiseurs-jeteurs dans l’aérien qui combinent intelligemment plusieurs billets pour reconstituer un aller/retour dans la semaine en échappant à la règle du Sunday Rule (l’obligation de passer la nuit du samedi sur place).

Consciente des enjeux de la bonne application des règles tarifaires, la SNCF se lance sans le dire et sans le formaliser dans ces termes, dans une démarche de Revenue Integrity. C’est déjà ce qu’elle a fait en durcissant les pénalités en cas de fraude. Et c’est une bonne chose.

COMMENT S’Y PRENDRE

La difficulté pour la SNCF sera de trouver le moyen pour faire appliquer la règle. Quand le père ou la mère d’une famille nombreuse voyage pour motif affaires, avec un paiement effectué par sa société, comment le détecter ? La SNCF peut-elle identifier que le séjour est pour motif affaires ?

Va-t-elle contrôler le moyen de paiement ? Le titulaire de la carte bleue ? Contrôler ses bagages ? Evidemment non.

Va-t-elle techniquement interdire l’accès aux tarifs LOISIR sur des jours de semaine / tranches-horaires très orientés business ? Probablement, c’est en tous cas ce que nous ferions.

Mais ce n’est pas le cas pour le moment…

En effet, après quelques rapides simulations sur le site de réservation voyages-sncf.com, j’ai pu trouver très facilement un tarif TGV PRO LOISIR sur un aller/retour Paris-Lyon le premier mardi qui venait (aller très tôt le matin, retour vers 18h). Bref, un séjour purement business avec un tarif libellé LOISIR ! (Il y aussi d’ailleurs un tarif TGV PRO 1ère disponible pour seulement 5 euros de plus, sur un aller à 138 euros).

Il serait difficile de me refuser l’accès à la réduction Familles Nombreuses sur ce type de séjour en arguant du fait que c’est un séjour business si le nom du tarif qui m’a été proposé s’avère être TGV LOISIR.

Chers Pricers de la SNCF, la balle est donc dans votre camp : enrichissez vos conditions générales de ventes pour n’autoriser la réduction Familles Nombreuses qu’aux seuls tarifs LOISIR et interdisez-les sur les tarifs PRO. Puis fermez à la vente ces tarifs LOISIR sur les créneaux business en semaine tôt le matin et sur la tranche 18h-20h.

Mais bon, ce n’est qu’une suggestion. On a hâte de voir ce que vous allez faire…